Historique

Notre histoire a commencé le 5 septembre 1958!

Premier établissement d’enseignement spécialisé en déficience intellectuelle légère à Montréal

Le CFM c’est plus de 60 ans d’expertise!

1958 Fondation du CFM
Fondation du CFM
six dames impliquées dans la fondation du Centre François-Michelle

Le CFM fut fondé en 1958 par un groupe de parents qui avait en commun le désir d’offrir à leur enfant vivant avec une déficience intellectuelle légère, une scolarité adaptée à leurs besoins particuliers.

Le noyau de ce groupe de parents était composé des trois cofondatrices du CFM : Mme Renaud, Mme Forbes et Mme Desmarais.

Le CFM a pris naissance dans un sous-sol d’une église baptiste accueillant initialement deux enfants : Francois et Michael. C’est en l’honneur de ces deux premiers élèves que le nom Francois-Michelle fut choisi. Le prénom Michael a été transposé en celui de Michelle afin de de corresponde à la vocation mixte de l’école.

1959 14 enfants inscrits dès la première année
14 enfants inscrits dès la première année
des enfants du CFM dans une photo d'archive

Le CFM déménage en 1959 dans une bâtisse de l’Avenue Mariette à Notre-Dame-de-Grâce afin d’accueillir les 14 enfants nouvellement inscrits au CFM. Dès sa première année, le CFM a la confirmation qu’il répond à un besoin des jeunes vivants avec une déficience intellectuelle légère d’avoir accès à une scolarisation adaptée à leur intelligence différente. 

1959-1967 Une hausse exponentielle des inscriptions
Une hausse exponentielle des inscriptions

Bien que situés dans un local modeste, les services scolaires du CFM sont sollicités par un nombre grandissant de parents qui veulent y inscrire leur enfant ou leur adolescent. En 1960, le CFM accueille 33 élèves et 85 élèves, en 1967.

1968 Reconnaissance du statut du CFM par le gouvernement provincial
Reconnaissance du statut du CFM par le gouvernement provincial

Le ministère de l’Éducation du Québec (MEQ) reconnaît le statut d’école privée, spécialisée et d’intérêt public du CFM. Depuis 1968, les services scolaires du CFM sont subventionnés par le gouvernement provincial.

1968 Une fondation est créé
Une fondation est créée
photo archive du CFM lors d'un évènement bénéfice à l'Hippodrome de Montréal

Alors que le Centre François-Michelle existe depuis 1958, Madame Lucille Desmarais, cofondatrice du CFM, travaille à enregistrer officiellement une entité qui aura comme mission d’organiser des activités de financement au profit du CFM. Les Projets François-Michelle voient alors le jour en 1968. Madame Desmarais agira comme présidente de cette fondation jusqu'en 1980 et son dévouement, de plus de deux décennies, lui vaudra en 1999, l'obtention d'une

1977 Déménagement dans l’école primaire actuelle
Déménagement dans l’école primaire actuelle
le bâtiment de l'école primaire

Le nombre d’inscriptions a ainsi connu une hausse exponentielle au fil des années si bien qu’en 1977 le local situé à NDG ne suffit plus. C’est à ce moment que la bâtisse actuelle du CFM primaire (située sur la rue Meunier, à Ahuntsic) a été acquise grâce aux activités de financement menées par les fondatrices et par le comité de parents de l’époque. Plus d’une centaine d’élèves y sont alors scolarisés.

1990-1993 Programme de niveau secondaire
Programme de niveau secondaire

En 1990, le CFM obtient le permis d’offrir les services scolaires, de niveau secondaire, aux élèves adolescents (jusqu’à 16 ans). En 1993, le CFM dispense alors le programme secondaire à 50 élèves.

1993-1998 Programme d’insertion sociale et professionnelle des jeunes (ISPJ)
Programme d’insertion sociale et professionnelle des jeunes (ISPJ)

En 1993, le CFM obtient le permis pour dispenser le programme d’insertion sociale et professionnelle des jeunes (ISPJ) permettant dorénavant de scolariser les élèves jusqu’à 21 ans. Dans le cadre de ce nouveau programme de type travail-étude, des ententes avec des entreprises sont établies afin d’offrir des stages en milieu de travail aux élèves inscrits.

1998 Achat d’un bâtiment sur Durocher pour les élèves du secondaire
Achat d’un bâtiment sur Durocher pour les élèves du secondaire
photo du bâtiment du secondaire 1er cycle

Le bâtiment de la rue Durocher, situé à Outremont est acquis. Salles de cours et locaux dédiés aux ateliers pratiques sont aménagés dans cet édifice. L’espace permet d’offrir une offre variété d’ateliers qui visent à enrichir les expériences de travail des élèves de niveau secondaire.

2001 Inauguration d’un premier plateau de travail professionnel : La Passerelle
Inauguration d’un premier plateau de travail professionnel : La Passerelle
un élève travaille à l'entrepôt du CFM

En 2001, le CFM est fier d’inaugurer La Passerelle, un nouveau plateau de travail s’adressant aux élèves inscrits au programme d’insertion sociale et professionnelle des jeunes (ISPJ) et visant le développement de compétences liées au domaine de la sous-traitance manufacturière. Les locaux situés sur l’avenue Saint-Laurent, dans le quartier Chabanel, permettent de se rapprocher des entreprises manufacturières et de clients potentiels.

2003 Nouveau certificat ISPJ décerné par le gouvernement provincial
Nouveau certificat ISPJ décerné par le gouvernement provincial

En 2003, le ministère de l’Éducation reconnaît officiellement la formation ISPJ du CFM et octroi alors aux finissants qui ont réussi leur formation un Certificat d’insertion socioprofessionnelle pour les jeunes (ISPJ).

2007 Participation à une recherche avec une Chaire de recherche
Participation à une recherche avec une Chaire de recherche

Le CFM participe à un projet de recherche effectué dans le cadre d’un programme du ministère du Loisir et du Sport – Direction de l'adaptation scolaire et sociale (MELS- DASS) et de la Chaire de recherche Normand Maurice (UQTR). Mme France Joyal, enseignante au CFM, a travaillé au premier plan de ce projet de recherche, dans le cadre de sa maîtrise en enseignement secondaire. Mme Joyal et l’équipe de travail ont développé un outil d’évaluation visant à tracer un profil professionnel des élèves au regard d’éléments d’employabilité (productivité, sens des responsabilités, autonomie, etc.). Cette « échelle d’employabilité » se synchronisait sur la réalité du marché du travail, car « au-delà des compétences de travail nécessaires à l’exécution des tâches, les employeurs accordent de plus en plus d’importance aux attitudes et aux comportements du candidat ».

2007-2008 Nouvelle formation préparatoire au travail (FPT) remplace celle de l’ISPJ
Nouvelle formation préparatoire au travail (FPT) remplace celle de l’ISPJ

Lors de l’année scolaire 2007-2008, le nouveau programme de Formation préparatoire au travail (FPT) vient remplacer le programme d’insertion socioprofessionnelle pour les jeunes (ISPJ). L’objectif du nouveau programme FPT tel que décrit par ministère de l’Éducation est le suivant :

« L’objectif est la préparation immédiate au monde du travail, il s’adresse aux élèves qui, pour toutes sortes de raisons, éprouvent des difficultés scolaires. Il leur fournit l’occasion de connaître la réussite dans des contextes différents et selon une pédagogie adaptée. Il privilégie l’utilisation d’une approche systémique qui prend en considération l’interaction de différents facteurs, personnels et environnementaux, et leur influence sur le développement global des élèves. Il vise l’acquisition de savoirs durables, utiles, significatifs et efficaces, mais aussi porteurs de culture. Enfin, il permet aux élèves d’obtenir, pour la première fois, un certificat officiel attestant qu’ils satisfont aux critères d’une formation qualifiante. »

2008 50e anniversaire du CFM
50e anniversaire du CFM

Le CFM célèbre son 50e anniversaire. Pour souligner l’occasion, un colloque scientifique portant sur la déficience intellectuelle légère et les troubles associés est organisé.

2009 Achat d’un troisième bâtiment
Achat d’un troisième bâtiment
photo du pavillon rue Clark

Achat d’un troisième édifice sur la rue Clark dans le quartier Ahuntsic. Ce bâtiment accueille depuis les élèves âgés de 16 à 21 ans, du secondaire 2e cycle, qui suivent le programme FPT.

2011 Un deuxième plateau de travail de type café est inauguré : le café La Gourmandise
Un deuxième plateau de travail de type café est inauguré : le café La Gourmandise
une éducatrice spécialisée discute avec trois élèves de la FPT dans le café-école

Un espace bistrot, le café La Gourmandise, est aménagé au rez-de-chaussée de l’édifice de la rue Clark. Un local lumineux et une terrasse ensoleillée accueillent le public, le personnel et les élèves. Dans le cadre du programme FPT, les élèves peuvent y apprendre des tâches et des responsabilités liées à l’industrie de la restauration et du service à la clientèle. Le café est ouvert pendant les heures d’école. Les gens sont invités à profiter de cet espace agréable, d’un menu varié et à prix plus qu’abordable.

2013 La Passerelle déménage et un atelier d’imprimerie est créé : La Repro FM
La Passerelle déménage et un atelier d’imprimerie est créé : La Repro FM
Deux élèves regardent des planches à La Repro FM

La Passerelle déménage sur avenue du Parc. Ce nouvel espace industriel d’une superficie de 4700 pieds carrés est mieux adapté à la mission de l’atelier-usine. Au fil des contrats obtenus, La Passerelle se dote de machineries, de structures et d’outils qui ont permis conséquemment de bonifier l’offre de services.

Le déménagement est aussi l’occasion de mettre sur pied un troisième plateau de travail offrant une formation en reprographie. La Repro FM voit le jour et obtient des contrats externes dès la première année d’opération.

2014 L’école primaire inaugure une nouvelle cour d’école
L’école primaire inaugure une nouvelle cour d’école
un cheque est remis au CFM par la Fondation Le support pour la cours d'école du primaire

Un parc-école est aménagé sur le terrain de l’école primaire situé sur la rue Meunier. Modules et espaces de jeux ont été conçus en fonction des besoins spéciaux des élèves. Ce projet fut réalisé grâce au financement de la Fondation Le Support qui a octroyé 70 000$ et à celle de la Fondation des Centres François-Michelle qui a également fait une contribution financière majeure.

2015 Lancement du service de traiteur La Boîte à Lunch
Lancement du service de traiteur La Boîte à Lunch

Un 4e plateau de travail est développé à la FPT. Il s’agit du service de traiteur La Boîte à Lunch dont la mission est de fournir les repas du dîner aux élèves de l’établissement primaire du CFM. Ce plateau de travail à l’objectif de former les élèves inscrits au programme FPT de développer des compétences liées au secteur de l’alimentation.

2019 La cuisine du secondaire est complètement rénovée et modernisée
La cuisine du secondaire est complètement rénovée et modernisée

La cuisine du secondaire 1er cycle a été rénovée et ce nouvel espace est ergonomique et très stimulant. 

Les enseignants utilisent d'abord les ateliers de cuisine comme tremplins éducatifs pour expliquer et mettre en pratique des notions académiques.

Ensuite beaucoup de compétences transversales sont mises en valeur à travers les ateliers de cuisine comme par exemple la capacité à communiquer, l’esprit créatif, la capacité à s’adapter.

Le CFM favorise activement la transmission de saines habitudes de vie dans une perspective de sécurité alimentaire. Les enseignants profites des activités menées à la cuisine pour travailler  graduellement l'autonomie des élèves.

Par exemple, on y apprend: 

  • Comment cuisiner des repas et des collations simples, nutritifs et abordables.
  • Comment conserver ses aliments pour maintenir la qualité des produits périssables et pour réduire le gaspillage alimentaire.
2019 Le traiteur La Boîte à Lunch remporte un prix au Gala de la FEEP
Le traiteur La Boîte à Lunch remporte un prix au Gala de la FEEP
deux personnes fait de l'emballage au traiteur La Boîte à Lunch

En 2019, le traiteur La Boîte à Lunch est nommé grand gagnant des Prix de l’innovation en éducation de la FEEP dans la catégorie Soutien aux élèves ayant des défis particuliers! Les honneurs ont été remportés lors du Gala qui s’est tenu le 1er mai 2019. Les gagnants ont été désignés par un jury provenant du milieu universitaire, du monde des affaires et de médias spécialisés en éducation.

2020-2021 Une année en mode créativité malgré la COVID-19
Une année en mode créativité malgré la COVID-19
Un élève écrit à la craie sur un tableau d'ardoise

Le CFM est fier de ses trois équipes-écoles, de ses 400 élèves et de leurs parents qui ont su s’adapter à la vitesse grand V en temps de pandémie de COVID-19. La réalité changeante et parfois déstabilisante de cette période a toutefois été l’occasion d’user de créativité, de débrouillardise, d’entraide, d’écoute… et de nombreux outils collaboratifs. Des projets innovants, de nouvelles compétences et même de nouvelles habitudes ont vu le jour en l’espace de moins d’un an. L’année scolaire 2020 -2021 marque un tournant dans tous les aspects de nos

vies (dont le rapport à l’école), et le CFM est fier de la bienveillance et de collaboration qui s’est manifestée sans relâche entre toutes les personnes qui font partie de son l’écosystème.

Année scolaire 2021-2022 Une belle page à écrire l'an prochain!
Année scolaire 2021-2022
une élève prend la pause avec un tournesol dans les mains

Au plaisir de témoigner des nouveautés de la prochaine année qui sera, sans aucun doute, bien différente de la dernière!